Forum de discussions en tout genre (débats, jeux, humour, astuces,actualités...).
Amitié, partage, entraide, convivialité en sont les mots clés. Rejoignez-nous !

 
Derniers sujets
» Citation du jour
Aujourd'hui à 1:41 par Cath

» Gironde: Un tremblement de terre de magnitude 4,9 ressenti à la frontière avec la Charente-Maritime
Aujourd'hui à 1:13 par Jean-Pierre

» Humour en texte de Laurel
Hier à 20:51 par *Annette*

» Un juge interdit l'installation de compteur Linky chez les électro-hypersensibles
Hier à 19:52 par Cath

» Le pape est "un traître, un Judas" : la colère de La Parole libérée après le refus par François de la démission du cardinal Barbarin
Hier à 12:36 par Cath

» Citation du jour
Hier à 0:25 par Cath

» Selon une étude allemande, l'euro aurait particulièrement nui aux Français
Mar 19 Mar - 16:08 par marie30

» Citation du jour
Mar 19 Mar - 3:37 par Cath

» Mahjoubi confirme une attaque internet de grande ampleur
Mar 19 Mar - 1:03 par Jean-Pierre

» Journée de grève nationale: à quoi faut-il s’attendre ce mardi?
Lun 18 Mar - 23:23 par *Annette*

» Recul de l'âge de la retraite: pour les syndicats, les propos de Buzyn sont une «provocation»
Lun 18 Mar - 19:26 par marie30

» Ce week-end, Macron s’offre une «pause» au ski à La Mongie
Lun 18 Mar - 17:52 par marie30

» Les réactions aux violences sur les Champs-Elysées
Lun 18 Mar - 14:38 par Serpico

» "Dire à nos gouvernements de faire leurs devoirs" : la jeunesse mondiale dans la rue pour le climat
Lun 18 Mar - 14:36 par Coccinelle

» Au moins un mort dans une fusillade à Utrecht, le tireur en fuite
Lun 18 Mar - 13:45 par Cath

» Le Havre : une ex-colistière d'Édouard Philippe devant la justice pour avoir diffusé des photos intimes de l'actuel maire
Lun 18 Mar - 11:43 par marie30

» Citation du jour
Lun 18 Mar - 0:14 par Cath

» Humour en image par Laurel
Dim 17 Mar - 20:35 par Laurel

» Explication sur vos rangs
Dim 17 Mar - 18:19 par *Annette*

» Images rigolotes
Dim 17 Mar - 18:07 par *Annette*

» Terreur sur le parc Saint-Pierre à Amiens
Dim 17 Mar - 17:30 par *Annette*

» Le règlement
Dim 17 Mar - 16:18 par *Annette*

» Citation du jour
Dim 17 Mar - 1:15 par Cath

» Le carnage de Christchurch stoppé grâce à deux policiers d'une bourgade voisine
Sam 16 Mar - 10:07 par Cath

» Citation du jour
Sam 16 Mar - 10:01 par Cath

» "Dire à nos gouvernements de faire leurs devoirs" : la jeunesse mondiale dans la rue pour le climat
Ven 15 Mar - 21:56 par Cath

» Citation du jour
Ven 15 Mar - 8:56 par Cath

Les posteurs les plus actifs de la semaine
*Annette*
 
Jean-Pierre
 
Cath
 
marie30
 
Serpico
 
Coccinelle
 
gribouille1963
 
Laurel
 
Hanouche
 
sisimalo
 
ALERTE INFO
Gironde: Un tremblement de terre de magnitude 4,9 ressenti à la frontière avec la Charente-Maritime
INFOS FLASH

VOTRE PROGRAMME TV
Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs

Partagez | 
 

 Ces phrases de Macron sont passées inaperçues. Pourtant elles contiennent une bombe

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Pierre
Jean-Pierre


Masculin Messages : 1713
Réputation : 39
Date d'inscription : 18/09/2018
Age : 68

MessageSujet: Ces phrases de Macron sont passées inaperçues. Pourtant elles contiennent une bombe   Mar 11 Déc - 18:31

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le candidat Macron méprisait le débat sur "l'identité figée, rabougrie". Il l'a remis en selle lundi, prenant le risque de réveiller la xénophobie ambiante.

Ces deux courtes phrases sont passées presque inaperçues. Dans son allocution de 13 minutes, lundi 10 décembre, cachées au milieu de ses promesses pour requinquer le pouvoir d’achat et revivifier le dialogue démocratique, Emmanuel Macron les a lâchées, comme ça, l’air de rien :

"Je veux aussi que nous mettions d'accord la nation avec elle-même sur ce qu'est son identité profonde. Que nous abordions la question de l'immigration".

Au secours, elle revient ! L’identité. Cette bombe nationale à fragmentation. Cette notion qui rend fou. Pire : Macron l’a couplée avec le thème de l’immigration, histoire d’en renforcer la charge explosive. Il a balancé son cocktail Molotov sans crier gare, à travers la lucarne des télévisions de 23 millions de téléspectateurs.

Jusque-là, pourtant, le président avait eu la sagesse d’éviter de mettre un seul doigt de pied dans cette eau-là. Pour marquer son amour de la France, il se bornait à envoyer des "cartes postales", comme disent les communicants : il posait devant les grands monuments historiques – le Louvre, la Madeleine, le Panthéon... – , il vantait  le "récit national" ou il s’essayait, certes maladroitement, à une itinérance mémorielle sur les territoires meurtris de 14-18. Sa marque de fabrique, c’était plutôt le message universaliste de la France, la construction de l’Europe, l’ouverture au monde.

Ni glorieux, ni malin
Pourquoi rouvrir le débat rance sur l’identité ? Peut-être parce que Macron, qui a étudié Machiavel, sait que le sujet divise les "gilets jaunes" : ceux de l’extrême-droite dénoncent "l’immigrationnisme" du pouvoir et alimentent la machine conspirationniste à propos du Pacte de Marrakech, signé cette semaine sous l’égide de l’ONU ; ceux de l’extrême gauche rêvent d’un monde sans frontières et vomissent les valeurs conservatrices. Planter un coin, a-t-il pu se dire, ne peut pas faire de mal. Mais si c’est son calcul, il est ni très glorieux, ni très malin. Car, comme le souligne SOS Racisme, il prend le risque de pointer de nouveau le doigt vers les boucs émissaires habituels des crises que traverse la France depuis des décennies : les immigrés.

Identité, immigration, islamisme… Jusque-là, Emmanuel Macron s’efforçait d’éviter ces sujets inflammables. Il avait bien senti le danger lorsque la droite lui était tombée dessus, après ce discours d’Alger où il avait évoqué les "crimes contre l’humanité" commis à l’époque coloniale. Le candidat Macron rêvait de transcender, par un discours d’ouverture, en ligne avec les idéaux de la République, le désir de reconnaissance identitaire exprimé par tous ceux qui rêvent de repli. Il méprisait même le mot "identité", qu’il associait à des qualificatifs violents ("figée, rabougrie"). "Le fondement de la culture française, c'est une ouverture sans pareil", disait-il. "Notre culture est toujours parvenue à se dépasser elle-même, à voguer vers le neuf, l'imprévu, l'inconnu". Et ajoutait :

"Le terme même d'identité ne peut être accolé à celui de 'culture française'".
C’était un discours nouveau et rafraîchissant. En retournant vers les eaux troubles de l’identité nationale, le président a effacé, lundi, ce candidat. A l’aube de la campagne des européennes, ce n’est pas de très bonne augure.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
https://films-et-stars-vintage.skyrock.com/
marie30
marie30


Féminin Messages : 785
Réputation : 53
Date d'inscription : 09/11/2018
Age : 58
Localisation : 30

MessageSujet: Re: Ces phrases de Macron sont passées inaperçues. Pourtant elles contiennent une bombe   Mar 11 Déc - 19:31

et oui il fait tout en cachette des Français

_________________
Avec le temps, les cicatrices finissent toujours par bronzer au soleil, mais elles ne disparaissent jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Pierre
Jean-Pierre


Masculin Messages : 1713
Réputation : 39
Date d'inscription : 18/09/2018
Age : 68

MessageSujet: Re: Ces phrases de Macron sont passées inaperçues. Pourtant elles contiennent une bombe   Mar 11 Déc - 22:57

Pour moi c'est un traître, ni plus ni moins

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
https://films-et-stars-vintage.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ces phrases de Macron sont passées inaperçues. Pourtant elles contiennent une bombe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ces phrases de Macron sont passées inaperçues. Pourtant elles contiennent une bombe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos poêles, elles sont en quoi?
» En Haiti les fillettes sont exploitées : pétitions
» vos enfants sont ils patients?
» Pourquoi et comment les déchets nucléaires sont-ils retraités à La Hague ?
» ceux qui sont pas syndiqué

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez Cath :: ON SE CULTIVE CHEZ CATH :: Ca se passe autour de nous-
Sauter vers: